header_aide_a_la_jeunesse

 
La loi sur les sanctions administratives communales est entrée en application en janvier 2014. Désormais, les communes sont aux manettes pour décider d'infliger ou non des sanctions administratives à des jeunes à partir de 14 ans, pour des incivilités dont elles définiront elles-mêmes, « démocratiquement », la teneur.

Le SDJ de Charleroi a organisé, le 2 avril, une séance d'information-débat sur la question, après avoir pris l'avis de 167 jeunes. Notre intervention s'est attachée à produire une lecture culturelle des SAC. Cette analyse en est la retranscription. Elle s'interroge d'abord sur la raison de l'étrange glissement sémantique opéré dans la loi : pourquoi « dérangement public », qui prévalait dans l'ancien texte, est-il devenu « incivilité » ? Et que peut-on mettre, culturellement,derrière ce terme ? Au départ des travaux d'Erving Goffman sur la notion de territoire, nous montrons comment l'apprentissage de la grammaire territoriale dans l'espace public est de plus en plus dénié aux jeunes, au nom de la responsabilisation.