header_aide_a_la_jeunesse


Antre toises, le périodique de la Fédération des Maison de jeunes, consacrait son n°115 à la thématique de la précarité et de la pauvreté des jeunes, avec un titre évocateur : « Panser l'urgence, penser l'avenir ».

Sollicité dans ce cadre, Jean Blairon aborde dans son article les contradictions des politiques d'emploi qui concernent la jeunesse : les unes entendent, sincèrement imagine-t-on, inviter la collectivité à prendre ses responsabilités par rapport à l'accès des jeunes adultes aux droits fondamentaux (dont le travail) ; les autres s'ingénient à croire, hypocritement on le craint, que l'emploi est disponible à foison, que seule une absence de volonté affirmée empêche les jeunes d'en trouver, qu'un « incitant » contraignant est donc utile pour que ces jeunes apparemment bien désinvoltes prennent enfin leurs responsabilités par rapport à la société. Il illustre les conséquences de ces contradictions avec la situation d'un jeune.