header_champ_politique


Le 1er septembre 2016 entrait en vigueur une loi réglementant le titre et l’exercice de la psychologie. C’est Maggie De Block, Ministre de la Santé Publique, qui a porté cette loi, dont elle dit qu’elle « permet d’encore mieux garantir la qualité des soins de santé mentale à nos patients ».

Voire ! Anne Bienfait propose ici une analyse « de l’intérieur » des conséquences de cette loi, au-delà des déclarations d’intention dont celle-ci est porteuse.

Pour les praticiens, dont la solide formation est soudainement remise en cause, cette loi signifie l’alignement obligatoire sur un modèle de pratique médicalisée importée des Etats-Unis et qui balaie toute dimension politique, philosophique et existentielle à l’acte thérapeutique, le dénaturant ainsi. Pour les patients, c’est désormais le règne du fichage qui s’impose, sous prétexte de remboursement des soins. En filigrane de cette loi, c’est une société du contrôle qui se dessine.

 *Pour un meilleur accès : lire ou imprimer à partir du lecteur 'Adobe' plutôt que de votre 'navigateur'
Adobe Reader est un programme gratuit téléchargeable à l'adresse suivante: http://get.adobe.com/fr/reader/

Partager