Le présent rapport porte sur notre production 2009 en matière d'analyses et d'études, soit 32 analyses et 2 études. Trois cas de figure sont possibles.

  • Les analyses et/ou études nous ont été commandées par des partenaires extérieurs, qui les ont publiées soit sur leur site internet (l'adresse du lien est alors indiquée), soit dans une publication " papier " (les références sont alors reprises).
  • Elles nous ont été commandées par des partenaires extérieurs dans l'optique d'une publication ultérieure encore à définir et pour laquelle nous ne possédons pas d'indication suffisante quant à son accès direct (liens pas encore construits, dossiers en cours de constitution, livre en attente d'édition, etc.). Dans ce cas, ces analyses sont disponibles sur simple demande à l'adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
  • Des textes rédigés d'initiative ou inspirés directement de certaines de nos interventions ont fait l'objet d'une publication sur notre site via des newsletters et un archivage permanent sur Intermag ; dans ce cas, il suffit de cliquer sur le lien direct indiqué dans ce rapport pour atteindre le texte recherché. Lorsque des textes ont fait l'objet d'une publication supplémentaire ailleurs que sur Intermag, nous en avons fait mention chaque fois que ce fait a été porté à notre connaissance. Comme par le passé, nous avons diffusé les analyses et études concernées par ce troisième cas de figure via des newsletters régulières et thématiques. En 2009, nous avons ainsi envoyé 10 newsletters à environ 2500 abonnés.

    Février : "Questions d'enjeux" : analyses n°28, n°19 et n°4.
    Mars : Dossier Intermag sur le théâtre-action : analyse n°10.
    Avril : " 1er mai, la fête de la richesse ? " : analyses n°29 et n°30.
    Mai : analyse n°5.
    Septembre : "perspectives et erreur de perspectives en éducation" : analyses n°16, n°31 et n°2.
    Septembre : "Typologie du travail en réseau" : analyses n°20, n°21, n°22 et n°23.
    Septembre : "Médiatiques secrets de Polichinelle" : analyse n°6.
    Septembre : "Roms en Wallonie : parcours d'obstacles et participation citoyenne" : Etude n° 1 et analyse n°11.
    Octobre : "résister au rouleau compresseur européen" : analyse n°32
    Décembre : "Explorations culturelles et écueils invisibles" : Etude n°2 et analyses n°3 et n°12.

1. Rappel de notre mode de classification des analyses

Nos travaux dans le secteur de l'éducation permanente s'inscrivent dans la dynamique d'un programme de recherche qui identifie des pôles d'exploration et des points de vue et objets qui y correspondent.

Ce programme a fait l'objet d'une publication en 2006.

Pour rappel, ce programme de recherche identifie quatre pôles à explorer :

  • le pôle de l'adversaire, où nous nous efforçons d'identifier et d'analyser les visages contemporains de la domination; une hypothèse structurante est que cette domination prend la forme d'une "institution totale virtuelle", s'attaquant à l'autonomie culturelle des sujets et aux formes collectives de lutte et d'association;
  • le pôle de la résistance concerne les initiatives diverses, qu'elles soient plutôt sociales ou plutôt culturelles, qui ne se satisfont pas de l'ordre des choses; les associations (que nous appelons "institutions" en référence au courant institutionnaliste dont nous tentons de recomposer les apports) y jouent un rôle central;
  • le pôle de l'acteur concerne deux dimensions : la première pose la question de l'identité de l'ensemble (au moins théorique) que composent les associations, dont nous pensons qu'elles jouent un rôle déterminant dans la production de la société d'aujourd'hui ; il convient de se demander si une conscience de ce rôle existe ou à quelle condition elle peut se développer; la deuxième dimension identifie, à la suite de Callon et Latour, les "créatures" (les inventions de laboratoire, techniques ou conceptuelles) qui façonnent notre quotidien d'une manière déterminante;
  • le pôle du modèle invite à réfléchir à la production de la société, au modèle de développement qui l'oriente, aux controverses qui le traversent, sachant qu'un tel modèle réunit des acteurs en conflit, qui se rejoignent sur une direction (par exemple le Progrès par l'industrialisation, ou le développement durable) et s'opposent sur son interprétation.

1. Nos travaux relatifs au pôle de l'adversaire

A- DOMINATION ET GROUPES SOCIAUX

Analyse 1 - Cyberconsommations et action collective
Jean Blairon - 12 472 caractères. En cours de publication par le Centre verviétois de Prévention de la Santé
Il s'agit du texte d'une intervention à une journée organisée le 29 octobre 2009 à Verviers. Sous le titre " Regards croisés sur les cyberconsommations, de l'enfant au jeune adulte ", le Réseau d'échanges en matière d'assuétudes (le Rézéa) et le Centre verviétois de promotion de la santé avaient invité des professionnels de plusieurs champs à débattre, notamment avec Serge Tisseron et Martin de Duve. Les promoteurs du projet nous avaient demandé d'assurer la synthèse de la journée. Nous avons mis l'accent sur l'importance de mobiliser un programme d'action collectif dans la gestion de cette question.

Analyse 2 - L'autonomie critique mise au pas dans le secteur de l'aide à la jeunesse ? - Lire l'article
Jean Blairon, Didier Deleruelle, Jean-François Servais et Philippon Toussaint - 16 189 caractères - newsletter septembre 2009
En toute fin de législature, la Ministre Catherine Fonck publiait une circulaire supposée apporter un certain nombre de précisions sur les modalités d'intervention des services d'aide en milieu ouvert (AMO) dans le secteur de l'aide à la jeunesse. Cette circulaire introduisait la liaison de l'action communautaire à la réalisation d'un diagnostic social. Or, cette mesure, telle qu'elle est libellée, marque une régression dans le pilotage de la relation d'aide par les bénéficiaires.

Étude 1 - De Charybde en Scylla? Petites chroniques d'une intégration impensée : les Roms en Wallonie » Lire l'article
Jacqueline Fastrès et Sophie Hubert - 17 9208 caractères - dossier Intermag octobre 2009. Le dossier est également accessible via le site du Centre de médiation des gens du voyage en Wallonie

Le Centre de Médiation des Gens du Voyage en Wallonie a sollicité RTA pour collaborer à une recherche à propos des populations Roms en Wallonie.
L'objectif était de se placer du point de vue du terrain, pour rendre compte au plus près des réalités vécues par les Roms mais aussi par les services sociaux en contact avec ces populations et qui interpellaient le Centre afin d'être mieux à même de remplir leurs missions avec une population méconnue. Quatre rencontres ont été réalisées, deux avec des services sociaux et deux avec des familles roms de toutes conditions et origines. Elles ont conduit à la rédaction de cette étude, articulée en trois parties : historique et politique, juridique, sociale.

Analyse 3 - Les " trous noirs " des réseaux » (Cfr: Typologie du travail en réseau)
Jacqueline Fastrès - 16 870 caractères - newsletter décembre 2009
Il faut, dans la conception d'un réseau, être attentif non seulement à la place des acteurs, mais aux capitaux sociaux, économiques, culturels et symboliques réels possédés par chacun d'eux et exigeant d'être mobilisés dans l'interaction du réseau en question. Or ce facteur est souvent passé sous silence alors qu'il conditionne les possibilités effectives de la position et de l'action de chacun, compromettant parfois la réussite d'une dynamique cohérente mais aussi risquant de se retourner contre celui qui s'y voit projeté sans ménagement.

B- LES AVATARS D'UNE "INSTITUTION TOTALE VIRTUELLE"

Analyse 4 - Le traitement médiatique des " affaires " en politique : une dangereuse erreur de perspective » Lire l'article
Jean Blairon - 11 733 caractères - newsletter février 2009
Les médias ont abondamment relayé les " affaires " mettant en cause des personnalités politiques. Certes il faut se réjouir que le champ médiatique puisse jouer son rôle d'interpellation et contribuer ainsi réellement au débat démocratique; mais la manière dont il procède globalement désormais fait craindre que ne s'installe à la longue une erreur de perspective fort dommageable pour la démocratie justement.

Analyse 5 - L'affaire Donfut et le prétendu " système socialiste " » Lire l'article
Jean Blairon - 13 309 caractères - newsletter mai 2009
Dans cette nouvelle analyse en lien avec l'actualité politique et médiatique, Jean Blairon revient ici sur " l'affaire Donfut ", un épisode particulièrement révélateur selon lui des évolutions du champ politique, et notamment de sa dépendance de plus en plus grande par rapport au champ médiatique.
En essayant de répondre à la question " un acte désintéressé est-il possible? ", notamment dans le champ politique, il propose aussi une série de mesures qui seraient susceptibles de favoriser dans la gestion publique des pratiques inspirées par le désintéressement, comme l'a demandé avec force Pierre Bourdieu.

Analyse 6 - Justine Henin le retour du négatif » Lire l'article
Jean Blairon -13 802 caractères - newsletter septembre 2009
Nous avons consacré plusieurs analyses au champ médiatique, à ses évolutions et à la place qu'il occupe (qu'il prend) par rapport aux autres champs. Quand les règles les moins glorieuses du champ médiatique rencontrent le cynisme du capitalisme... Une telle couverture excessive est appelée communément " battage médiatique " ; le terme de " rabattage " conviendrait peut-être mieux au travail des " rabatteurs " qui doivent amener le gibier (" le public ") aux annonceurs. La manière dont ce retour " inattendu " a été traité est en effet très illustrative du fonctionnement du champ médiatique aujourd'hui.

2. Nos travaux relatifs au pôle de la résistance

Analyse 7 - Une histoire à recomposer dans chaque situation singulière ?
Jean Blairon - 15 881 caractères, parue dans L'Antre'Toise n°91, 2009, consultable p 28 du document en ligne à l'adresse http://www.fmjbf.org/usr/antretoise/ANTRETOISE_91.pdf
Analyse réalisée à la demande de la revue l'Antre'Toise, qui a dédié un n° à l'histoire du secteur des Maisons des Jeunes : " Une histoire dont nous sommes les passeurs, un avenir dont nous sommes les porteurs." Dans cette analyse, nous référons ici à une conception de l'institution qui voit celle-ci comme le résultat d'une dynamique instituante, issue de la rencontre de protagonistes qui ne peuvent se satisfaire d'un état des choses (et donc se mobilisent avec passion), s'organisent pour durer (passage à une phase instituée) et tentent de rester authentiques en acceptant de vivre des conflits de fidélité à des principes fondateurs.

Analyse 8 - Éléments d'analyse des projets menés dans le cadre du programme D'une rive à l'autre
Jean Blairon - 12 380 caractères - publiée en 2010 par la FRB et la DIIS
Ce texte retranscrit notre intervention dans le cadre d'une journée de séminaire organisée par la Direction Interdépartementale de l'Intégration Sociale (Région wallonne) et la Fondation Roi Baudouin. La journée a réuni le 2 octobre 2009 les promoteurs retenus dans le cadre du programme " D'une rive à l'autre ". Ce programme concerne les résidants permanents vivant dans des équipements touristiques ; il se propose de favoriser les rencontres de ces résidants avec les habitants de l'environnement proche. Nous avions été sollicité pour proposer une synthèse des échanges, qui a été l'occasion de réfléchir sur les liens entre action culturelle et action sociale.

Analyse 9 - Action culturelle et territoire
Jean Blairon - 16 262 caractères - initié par la Province de Liège, publiée sur le site de la Province de Liège dédié au projet "Passages", rubrique "espace opérateurs".
RTA a été sollicitée pour accompagner le projet culturel de vaste envergure " Passages ", en contribuant notamment à en assurer une évaluation en cours de processus. Dans trois analyses, dont celle-ci, Jean Blairon propose des principes explicatifs de l'action, en s'appuyant notamment sur les rencontres qui ont réuni les protagonistes des actions culturelles retenues par le Service Culture de la province de Liège. Son travail ici interroge certaines évolutions du champ culturel tout entier. On oppose souvent, dans le domaine culturel, une approche du " public " à une approche de la " population ". Cette analyse s'attache à identifier les principes actifs qui permettent de s'engager dans une approche " population " qui soit effective ; un processus d'entre-définition a été tenté dans le projet Passages et répond à ces exigences.

Analyse 10 - Le droit à l'invention du monde » Lire l'article
Jean Blairon - 14 475 caractères - dossier Intermag mars 2009
Le dossier qu'Amélie Jamar consacre au théâtre-action s'inscrit dans une série de travaux que nous menons depuis plusieurs années et qui se situent à l'intersection de deux préoccupations : les transformations des conflits sociaux et les évolutions du champ culturel. Ce dossier, qui fait le point sur l'évolution d'une pratique culturelle dans notre communauté, non seulement nous paraît au cœur de ces deux questions, mais aussi illustre la nécessité de leur croisement.

Analyse 11 - Travail social et populations roms : lutter contre le cercle vicieux » Lire l'article
Jacqueline Fastrès - 17 256 caractères - dossier Intermag octobre 2009. Également accessible via le site du Centre de Médiation des gens du voyage en Wallonie

Nous avons listé une série d'écueils rencontrés par les populations roms en Wallonie. A plus d'un titre, la situation des Roms est emblématique de celle de beaucoup d'autres populations qui fuient leur pays et viennent chercher chez nous des conditions de vie un peu moins pénibles. Cependant, le niveau politique n'est pas le seul concerné par l'enchaînement des cercles vicieux, puisque les répercussions s'en font sentir dans tous les services sociaux dont la mission est d'apporter une aide, générale ou spécialisée, à ce type de population. Dans cette analyse, nous proposons plus spécifiquement des pistes de réflexion et d'action pour ces services, afin éviter de reproduire à petite échelle ce qui pèse sur les Roms à grande échelle.

Analyse 12 - Naissance d'un réseau de connexion - Une étude de cas : La Court'échelle à Namur » (Cfr: Typologie du travail en réseau)
Isabelle Dubois, Jacqueline Fastrès et Jean Blairon - 28 867 caractères - newsletter décembre 2009
La logique d'action et de décision d'un "partenaire" peut réciproquement échapper à l'autre lorsque seul le but est bien défini, et non les processus et manières de l'atteindre. Cette analyse met en lumière les différences subtiles entre deux types de réseaux qui peuvent se succéder à long terme : un réseau de partenariat et un réseau de connexion.

Étude 2 - Travail social et capital culturel. Évaluation d'un dispositif d'insertion socio- professionnelle » Lire l'article
Christophe Bartholomé, Jean Blairon, Amélie Jamar et Caroline Garzón - 77 490 caractères - newsletter décembre 2009
Cette étude, réalisée à la demande du dispositif d'insertion socio-professionnelle du CPAS d'Esneux, se base sur les données recueillies auprès de stagiaires bénéficiaires de ce dispositif et des professionnels qui les encadrent. L'étude identifie certains principes explicatifs pour éclairer les conditions de réussite d'une dynamique singulière et innovante et pour permettre ainsi de la renforcer et d'en partager les choix.

3. Nos travaux relatifs au pôle de l'acteur

A. LA DÉFINITION DES ORIENTATIONS

Analyse 13 - Tenir la route en matière d'action culturelle et sociale. L'expérience de " Dérapages "
Jean Blairon et Jacqueline Fastrès - 15 772 caractères - à paraître dans un ouvrage publié par la compagnie Arsenic.
Dérapages, Un camion contre l'extrême-droite - réalisation de la Compagnie Arsenic - se trouve au carrefour de plusieurs préoccupations, en résonance directe avec les engagements qui ont présidé à la création de l'association : le souci d'agir dans la société, d'aller vers le public et la volonté de travailler en partenariat avec d'autres associations. La présente analyse fait suite à une évaluation demandée par la Compagnie Arsenic et à une étude d'initiative, mais son projet est différent : forts des enseignements du travail antérieur, nous souhaitons nous interroger ici sur les questions que cette expérience pose aux protagonistes du champ culturel et du champ social (sur leurs manières de s'agencer, par exemple).

Analyse 14 - Quel est le rôle socio-politique de l'éducateur? Cartographie d'une problématique
Jean Blairon - 13 814 caractères, à paraître dans la revue l'Observatoire n°63 décembre 2009 consacré à la formation et au métier d'éducateur spécialisé.
La conception de ce rôle a changé : rôle socio-politique de transmetteur ou producteur de capital culturel ? Il s'agit aujourd'hui d'abandonner les représentations du travail social comme d'un métier d'aide ou d'accompagnement des exclus, au profit de la prise de conscience que ce travail participe à la production du capital nécessaire à toutes les autres productions.

Analyse 15- Action culturelle et pratiques de connexion
Jean Blairon - 16 627 caractères - initié par la Province de Liège, publié sur leur site en 2010
Misant sur une logique de connexion, le projet Passages s'inscrit " naturellement " dans ce que la sociologie des conventions nomme le " monde du projet ". Mais cette pente n'est pas exempte de paradoxes et de dévoiements possibles ; c'est probablement le cas pour les promoteurs de projets culturels qui veulent mobiliser une série d'acteurs pour qu'ils travaillent de concert.

Analyse 16 - Centres de jeunes et participation » Lire l'article
Jean Blairon -13 880 caractères - newsletter septembre 2009
Le décret qui régit les Centres de jeunes, dont la mission est de former des " citoyens responsables, actifs et critiques ", prévoit une participation des jeunes de moins de 26 ans aux instances, à hauteur d'un tiers des administrateurs. Louable dans son effort d'homologie entre la manière de procéder avec les bénéficiaires et celle de faire fonctionner l'institution, cette mesure n'est cependant pas sans ambiguïté. Jean Blairon interroge ici les conditions d'effectivité d'une réelle participation des jeunes.

B. LES CRÉATURES

Analyse 17 - Peut-on évaluer le travail de l'éducateur ?
Jean Blairon et Jacqueline Fastrès - 10 542 caractères - à paraître dans la revue l'Observatoire n°63 décembre 2009 consacré à la formation et au métier d'éducateur spécialisé.
Cette analyse met en question la manière d'évaluer et dont sont contrôlées les associations et les éducateurs : l'évaluation et le contrôle sont souvent confondus, se chevauchent parfois.
Derrière ces problèmes, on peut reconstituer les effets de la domination dont le champ éducatif est victime ; pour s'en libérer, il faut parier sur des processus de vigilance collective.

Analyse 18 - Quelle politique de formation pour le Réseau international des travailleurs de rue ?
Jean Blairon - 14 232 caractères. En cours de publication par le Réseau International des Travailleurs de rue et sur le site de l'ONG belge Dynamo international.
Retranscription de notre intervention au Séminaire organisé par Dynamo International à Ittre en Belgique en octobre 2009. Le séminaire souhaitait proposer une formation de formateurs au " travail social de rue ".
Pour aborder cette question, l'analyse part du principe que " toute politique de formation est une formation de politique et inversement ". La question primordiale en matière de formation sera alors: quel est le contenu politique impliqué par la forme du programme ?

Analyse 19 - Jeux et enjeux du contrôle » Lire l'article
Jean Blairon - 31 415 caractères - newsletter février 2009
L'associatif doit-il se préparer à célébrer le grand retour du contrôle, qui fut si fort combattu à la fin des années 60, et si oui, sur quelle scène ce contrôle se produirait-il ? Cette analyse tente de répondre à ces questions à propos de trois niveaux : le contrôle exercé sur les bénéficiaires, le contrôle du travail des agents, le contrôle des associations par l'Etat qui les subventionne.

Analyse 20 - Pour une typologie du travail en réseau » (Cfr: Typologie du travail en réseau)
Jacqueline Fastrès - 9 862 caractères - newsletter septembre 2009
Nous avons publié plusieurs analyses sur divers aspects de la question du travail en réseau. Cette fois, nous proposons une typologie du travail en réseau. En effet, sous le même vocable se cachent des réalités très différentes. Les mêmes services, avec les mêmes partenaires, passent par des types de réseaux différents, sans même s'en apercevoir parfois, et, là même où cela fonctionnait au départ, essuient parfois des échecs dont ils déterminent mal l'origine. Nous avons tenté de systématiser les indicateurs qui permettent d'appréhender " dans quel jeu on joue ", en fonction du centre de gravité qui régit le réseau.

Analyse 21 - Les réseaux ayant pour centre de gravité les bénéficiaires et les prises en charge » (Cfr: Typologie du travail en réseau)
Jacqueline Fastrès - 14 281 caractères - newsletter septembre 2009
Certains réseaux de professionnels se forment autour de la prise en charge de bénéficiaires spécifiques, de manière à tenter d'optimaliser les interventions, d'éviter les doubles emplois, de systématiser les passages de flambeaux, etc. Cependant, ces réseaux ne sont pas sans nécessiter une grande vigilance en matière de déontologie, et nécessitent également de préciser le cadre de chacun des protagonistes sous peine d'outrepasser celui-ci.

Analyse 22 - Les réseaux ayant pour centre de gravité la réflexion sur les pratiques et les problématiques » (Cfr: Typologie du travail en réseau)
Jacqueline Fastrès - 12 833 caractères - newsletter septembre 2009
D'autres réseaux se forment dans l'objectif de réfléchir collégialement à des problématiques communes sur un territoire, ou à des pratiques communes pour des services similaires. La pratique de l'évaluation est donc au centre de leur démarche et demande une égalité de position dans le réseau.

Analyse 23 - Les réseaux ayant pour centre de gravité l'action/les actions » (Cfr: Typologie du travail en réseau)
Jacqueline Fastrès - 15 131 caractères - newsletter septembre 2009
Enfin, des réseaux ont pour objectif de concrétiser une action, qu'elle soit modeste ou de plus grande envergure. La convergence de point de vue sur les objectifs ne dispense cependant pas d'affronter des conditions de réalisation parfois très lointaines de ce qu'on avait imaginé, surtout lorsqu'il est nécessaire d'y associer des bénéficiaires ou des services dissemblables.

Analyse 24 - Action culturelle et action collective. Quelle articulation ?
Jean Blairon - 9 183 caractères - initié par la Province de Liège, publié sur leur site en 2010
Le projet Passages, connectant des multiplicités de formes et d'acteurs, est aussi un travail de réseau. En référence à nos analyses sur la typologie du travail en réseau, nous avons tenté de définir la/les formes de réseau(x) qui semblent pouvoir favoriser la bonne fin du projet, dans les choix qui sont les siens.

4. Nos travaux relatifs au pôle du modèle

Analyse 25 - Analyse du Décret wallon instaurant des " Plans de Cohésion Sociale " Jean Blairon - 14 923 caractères - retranscription d'un exposé réalisé lors du salon des mandataires organisé à Marche-en-Famenne par le Ministre Courard les 12 et 13 février 2009 publiée sur le site de la DiCS, rubrique " En savoir plus " à l'adresse suivante : http://cohesionsociale.wallonie.be
Cette analyse tente d'éclaircir la logique de nouveaux Plans de Cohésion Sociale en les comparant notamment à ce à quoi ils succèdent : les Plans de Prévention de Proximité. Au-delà, elle opère un recul réflexif sur le nouveau dispositif en analysant le type de participation qu'il promeut, le rôle de l'Etat qu'il sous-tend, les enjeux sociétaux auxquels il a voulu se rendre attentif et enfin ses conditions de réussite.

Analyse 26 - Les nouveaux sentiers lumineux
Jean Blairon - 13 076 caractères, publié par la Revue Nouvelle, n° 12, décembre 2009 ; un extrait de cet article est en ligne à l'adresse suivante : http://www.revuenouvelle.be
Cette analyse a été réalisée pour répondre à un appel à contribution lancé par La Revue Nouvelle, qui souhaitait produire un numéro spécial consacré au thème " réseaux et pouvoir ". L'objectif était de proposer aux contributeurs une série de réactions, au départ de leur champ d'expérience propre, à partir d'un texte de Luc Van Campenhoudt sur les réseaux sociaux. Nous avons choisi de nous ancrer dans notre pratique d'analyse institutionnelle pour montrer que le pouvoir change de forme et s'exerce, aujourd'hui, moins par l'ordre que par le mouvement. En cela, la réflexion sur les réseaux doit dépasser le strict cadre des réseaux sociaux.

Analyse 27 - La mixité sociale à l'école : sens et enjeu
Jean Blairon - 19 082 caractères. En cours de diffusion par le Moc et le Pac de Charleroi
Ce texte est la retranscription d'une intervention lors d'une soirée-débat co-organisée par le MOC et le PAC à Charleroi, le 25 octobre 2009.
Nous remettons la question de la mixité sociale en perspective historique en comparant les questions sociales posées à l'école dans les années soixante et celles qui lui sont posées aujourd'hui. Nous démontrons ensuite que la question de la mixité sociale à l'école comporte une forte dimension culturelle, entendue comme un ensemble de capitaux qui font de l'élève un sujet, et qui sont mis à mal par l'invasion de logiques d'inspiration néo-managériale.

Analyse 28 - Les enjeux relatifs à l'insertion sociale et professionnelle dans les politiques régionales. Quelques questions d'analyse » Lire l'article
Jean Blairon - 23 496 caractères - newsletter février 2009
En ce début d'année 2009, nous nous situons, en matière de politique d'insertion sociale et professionnelle, à un carrefour particulièrement complexe. Peut-on espérer en matière de politiques sociales et économiques un reflux des " avancées conservatrices " que nous subissons depuis de nombreuses années ? Nous produisons dans cette analyse une série de questions pour en baliser les espaces possibles.

Analyse 29 - La révolution que nous attendons… » Lire l'article
Jean Blairon et Jacqueline Fastrès - 9 231 caractères - newsletter avril 2009
Au départ d'un texte écrit peu après la révolution de 1830 en France, dans lequel des ouvriers lyonnais revendiquent que leurs bras soient reconnus comme première source de richesse, Jean Blairon et Jacqueline Fastrès examinent dans cette analyse les parallélismes que l'on peut faire avec la situation que nous vivons aujourd'hui. Comment l'économie immatérielle met-elle à mal cette revendication qui peut paraître acquise et quelles seraient les conditions pour se prémunir de ce retournement?

Analyse 30 - Pierre Bourdieu et la critique sociale » Lire l'article
Jean Blairon - 20 531 caractères - newsletter avril 2009
Ce texte est la retranscription d'une intervention réalisée par Jean Blairon au CEPAG (mouvement d'éducation permanente proche de la FGTB-Wallonne) en mars 2009 devant des animateurs issus de toutes les centrales syndicales. Il s'agissait à cette occasion d'étudier l'apport possible de la sociologie de Pierre Bourdieu pour les luttes syndicales et d'interroger les " occasions manquées " - à ne plus manquer à l'avenir - pour que se manifeste un mouvement social qui réunirait associations et syndicats.

Analyse 31 - Controverses actuelles dans le champ éducatif » Lire l'article
Jean Blairon - 34 064 caractères - newsletter septembre 2009
Qu'est-ce qu'éduquer en 2009 ? Pour tenter de répondre à cette question, posée par le collectif Sypa dans sa journée d'étude annuelle, Jean Blairon propose d'explorer les controverses actuelles du champ éducatif, en les référant aux expériences du passé comme celles de Neill et Deligny ; c'est l'occasion de remettre la question éducative " sur ses deux pieds " (l'incertitude et la micro-politique) et non sur une béquille " scientifique ".

Analyse 32 - Enfin la peau du mouvement ouvrier? » Lire l'article
Jean Blairon - 15 275 caractères - newsletter octobre 2009
La mise en œuvre imminente dans notre pays de la directive " services " adoptée par l'Union européenne le 12 décembre 2006 fait courir un risque inédit au secteur associatif belge. Elle place la plupart des " services " rendus par l'associatif dans la catégorie des " produits ", les soumettant par là à la loi de la libre concurrence. Pour y échapper, les Etats devraient déclarer certains de ces services d'intérêt général. Mais il convient de ne pas s'arrêter à cet aspect des choses et de mesurer dans toute son ampleur l'enjeu de la directive " Services " : il peut s'agir en effet, en s'attaquant au mode de production coopératif et libre, d'avoir (enfin) la peau du mouvement ouvrier en l'empêchant ni plus ni moins de (re)produire sa propre culture. Cette analyse s'attache à montrer comment associations et mouvement ouvrier ont une culture commune, plus exactement " communaliste ", qui réclame la mobilisation contre les effets de la directive.