header_champ_mediatique

Les faits sur lesquels nous souhaitons revenir sont connus, ils ont même «bénéficié» d’une dimension internationale. Le soir du 13 décembre 2006, la chaîne télévisée francophone de service public, la RTBF, interrompt brutalement une émission de grande audience, le «magazine d’information  Questions à la une de J-C Defossé, pour diffuser une «émission spéciale» de son Journal Télévisé où le présentateur habituel de la chaîne, François de Brigode, annonce que la Flandre a déclaré unilatéralement son indépendance, produisant de facto l’explosion de la Belgique. Il faudra attendre une demi-heure pour qu’un bandeau apparaisse, signalant au spectateur médusé : « Ceci est une fiction ».

Cette « initiative » produira des réactions très nombreuses, en sens divers, allant de la colère aux félicitations, en passant par des demandes de sanction envers la hiérarchie de la RTBF, qui présentera du bout des lèvres des excuses « à ceux qui y ont cru » et s’expliquera, fort laconiquement d’ailleurs (pensant au fond qu’elle n’a pas à se justifier par rapport à quiconque ?), par rapport au respect la déontologie journalistique auquel elle prétend ne pas avoir dérogé.

Il paraît important de revenir sur les faits non seulement avec un souci de recul réflexif et critique, mais surtout en dehors de la période d’agitation médiatique intense qui a suivi.

Partager