TroisConferenciers

 

La radicalisation des jeunes :
une approche réflexive
et préventive

A la demande du Ministre de l'aide à la jeunesse, Rachid Madrane, RTA a mis en place un projet-pilote de formation destiné à 3 groupes de travailleurs de services d'Aide en Milieu Ouvert (AMO).

La forme choisie est le « séminaire », ce qui éloigne de la formation descendante et implique des moments de débat et d'élaboration collective ainsi qu'un travail d'articulation entre les différentes approches proposées.

Le séminaire a été en outre alimenté par des « grandes conférences » où les participants des 3 groupes pouvaient se retrouver, ainsi que d'autres participants - comme des agents des services publics de l'Aide à la Jeunesse, des maisons de justice, mais aussi, éventuellement, des représentants d'autres secteurs (enseignants, animateurs de maisons de jeunes, etc.).

Ce Carnet restitue les interventions des trois conférenciers qui ont accepté de nous apporter leur éclairage.

Les conférences ont eu lieu à Bruxelles comme suit :

13 mars 2015 - Vincent de Coorebyter

16 avril 2015 - Michel Wieviorka

1 juin 2015 - Farhad Khosrokhavar

 

+ Vous pouvez également accéder à  l'étude « Radicalisation, prévention et milieu ouvert » (http://www.intermag.be/518), réalisée suite au programme de formation pilote.

  

 Vincent de Coorebyter

   


Docteur en Philosophie,
Vincent de Coorebyter est professeur à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), titulaire de la chaire de Philosophie sociale et politique contemporaine (chaire transversale, Faculté de Philosophie et Lettres et Faculté de Droit et de Criminologie). Il est président du Centre de Recherche et d’Information Socio-Politiques (CRISP), qu'il a longtemps dirigé. Membre de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques de l’Académie royale de Belgique, il a mené un double parcours de philosophe, notamment en tant que spécialiste de Sartre, et d’observateur politique attentif aux mutations sociétales.

   

VDCoorbyter

Accéder   à la conférence

^Retour au haut de l'article

  Michel Wieviorka

 
 


Docteur en sociologie, Michel Wieviorka est administrateur depuis juillet 2009 de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH). Il a été président de l'Association Internationale de Sociologie de 2006 à 2010.
Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), il y a dirigé de 1993 à 2009 le Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS).
Ses travaux portent principalement sur divers mouvements sociaux, sur le racisme, le terrorisme, la violence, la différence culturelle.

   

  MWieviorka.jpg

  Accéder   à la conférence

^Retour au haut de l'article

  Farhad Khosrokhavar

   


Docteur en sociologie, Farhad Khosrokhavar est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Depuis mai 2015, il est directeur du Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS). Ses recherches portent sur la sociologie de l'Iran contemporain, sur les problèmes sociaux et anthropologiques de l'islam et également sur la philosophie des sciences sociales.

   

  FKhosrokhavar.jpg

Accéder à la conférence

^Retour au haut de l'article

Pour prolonger la réflexion...

 

La radicalisation des jeunes :
une approche réflexive
et préventive

A la demande du Ministre de l'aide à la jeunesse, Rachid Madrane, RTA a mis en place un projet-pilote de formation destiné à 3 groupes de travailleurs de services d'Aide en Milieu Ouvert (AMO).

La forme choisie est le « séminaire », ce qui éloigne de la formation descendante et implique des moments de débat et d'élaboration collective ainsi qu'un travail d'articulation entre les différentes approches proposées.

Le séminaire a été en outre alimenté par des « grandes conférences » où les participants des 3 groupes pouvaient se retrouver, ainsi que d'autres participants - comme des agents des services publics de l'Aide à la Jeunesse, des maisons de justice, mais aussi, éventuellement, des représentants d'autres secteurs (enseignants, animateurs de maisons de jeunes, etc.).

Ce Carnet restitue les interventions des trois conférenciers qui ont accepté de nous apporter leur éclairage.

Les conférences ont eu lieu à Bruxelles comme suit :

13 mars 2015 - Vincent de Coorebyter

16 avril 2015 - Michel Wieviorka

1 juin 2015 - Farhad Khosrokhavar

 

+ Vous pouvez également accéder à  l'étude « Radicalisation, prévention et milieu ouvert » (http://www.intermag.be/518), réalisée suite au programme de formation pilote.

  

 Vincent de Coorebyter

   


Docteur en Philosophie,
Vincent de Coorebyter est professeur à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), titulaire de la chaire de Philosophie sociale et politique contemporaine (chaire transversale, Faculté de Philosophie et Lettres et Faculté de Droit et de Criminologie). Il est président du Centre de Recherche et d’Information Socio-Politiques (CRISP), qu'il a longtemps dirigé. Membre de la Classe des Lettres et des Sciences morales et politiques de l’Académie royale de Belgique, il a mené un double parcours de philosophe, notamment en tant que spécialiste de Sartre, et d’observateur politique attentif aux mutations sociétales.

   

VDCoorbyter

Accéder   à la conférence

^Retour au haut de l'article

  Michel Wieviorka

 
 


Docteur en sociologie, Michel Wieviorka est administrateur depuis juillet 2009 de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH). Il a été président de l'Association Internationale de Sociologie de 2006 à 2010.
Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), il y a dirigé de 1993 à 2009 le Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS).
Ses travaux portent principalement sur divers mouvements sociaux, sur le racisme, le terrorisme, la violence, la différence culturelle.

   

  MWieviorka.jpg

  Accéder   à la conférence

^Retour au haut de l'article

  Farhad Khosrokhavar

   


Docteur en sociologie, Farhad Khosrokhavar est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Depuis mai 2015, il est directeur du Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS). Ses recherches portent sur la sociologie de l'Iran contemporain, sur les problèmes sociaux et anthropologiques de l'islam et également sur la philosophie des sciences sociales.

   

  FKhosrokhavar.jpg

Accéder à la conférence

^Retour au haut de l'article

Pour prolonger la réflexion...

... avec Vincent de Coorebyter

biblioVDCoorebyterArticles

>Vincent de Coorebyter, « Eux et nous », Billet paru dans Le Soir du 28 janvier 2015 http://droit-public.ulb.ac.be/eux-et-nous/.

>Vincent de Coorebyter, (interviewé par Véronique Lamquin), « Une société plus éparpillée », Les @nalyses du CRISP en ligne, 2 janvier 2015, http://www.crisp.be/2015/01/une-societe-plus-eparpillee/; article paru dans Le Soir, 2 janvier 2015, pages 2-3.

>Vincent de Coorebyter, « L'argument de l'idéologie », http://droit-public.ulb.ac.be/largument-de-lideologie/. Billet précédemment paru dans le journal Le soir du 24 octobre 2014.

>Vincent de Coorebyter, « Référentiels explicites et évidences implicites », Les @nalyses du CRISP en ligne, 20 décembre 2011, http://www.crisp.be/2013/04/referentiels-explicites-et-evidences-implicites-2/.

>Vincent de Coorebyter, « Laïcité, neutralité et multiculturalité », in Politiques n°66, septembre-octobre 2010, http://politique.eu.org/spip.php?article1185.

>Vincent de Coorebyter, « La neutralité n’est pas neutre », in Neutralité et faits religieux. Quelles interactions dans les services publics ? (collectif), Academia-L’Harmattan, 2014, pp. 19-42.

... avec Michel Wieviorka

LivreMWiewiorkaOuvrages

>Michel Wieviorka, Retour au sens : pour en finir avec le déclinisme, Paris, Robert Laffont, coll. « Le monde comme il va », 2015.

>Michel Wieviorka, La violence, Paris Hachette Littérature, coll Pluriel, 2005.

>Michel Wieviorka, Neuf leçons de sociologie, Paris, Robert Laffont,‎ 2008.

Vidéos

>Entretien vidéo de Michel Wieviorka sur la violence : « Subjectivation et violence », Intermag.be, Carnets de l'Aide à la Jeunesse, http://www.intermag.be/michel-wieviorka-subjectivation-et-violence.

Articles

>Michel Wieviorka, « Le terrorisme global comme anti-mouvement », sur le site de la plateforme Hypothèses, plateforme de publication de carnets de recherche en sciences humaines et sociales, 18 mars 2015, http://wieviorka.hypotheses.org/363.

>Michel Wieviorka, « L'échec de l'occident », sur le site de la plateforme Hypothèses, plateforme de publication de carnets de recherche en sciences humaines et sociales, 5 mars 2015, http://wieviorka.hypotheses.org/356.

 

... avec Farhad Khosrokhavar

LivreKhosrokhavar

Ouvrage

>Farhad Khosrokhavar, Radicalisation, édition de la Maison des Sciences de l'homme, collection Interventions, Paris, 2014.

Articles

>Farhad Khosrokhavar, « Nouveau paradigme de radicalisation en prison », Cahiers de la sécurité et de la justice, n°30, « La radicalisation violente », 18 mars 2015, http://www.cahiersdelasecurite.fr/content/cahiers-de-la-s%C3%A9curit%C3%A9-n%C2%B030.

>Farhad Khosrokhavar, « Qui sont les djihadistes français ? » Sciences humaines n°268, « La motivation », mars 2015.

>Farhad Khosrokhavar, « Le djihadisme féminin en Europe aujourd'hui », article paru sur le site de l'association Telos, 17 mars 2015, http://www.telos-eu.com/fr/le-jihadisme-feminin-en-europe-aujourdhui.html.

Partager