header_dossier_luttes_droits_culturels

La France de la diversité de A à ZOUZ

Azouz Begag

 

Depuis son enfance dans un bidonville de la région lyonnaise,jusqu'à aujourd'hui, en tant que Ministre du gouvernement français délégué à la promotion de l'Égalité des chances, Azouz Begag a lutté pour le droit à l'intégration et à la diversité. Pour lui tout d'abord, et ensuite pour tous ceux qui comme lui ont du « se battre pour s'en sortir et exister »

 

Vas, vis et deviens

Le 12 décembre dernier, au Centre culturel de Libramont, Azouz Begag répondait à l'invitation du Département des Affaires économiques de la Province de Luxembourg pour une conférence/débat intitulée «Va, vis et deviens». Animée par Jacques Bredael, cette conférence a été l'occasion pour lui de faire le point sur une vie passée à lutter contre les discriminations.

Sortir du bidon d'huile

Azouz Begag n'est pas un homme politique à proprement parler. Sociologue, romancier*, professeur, chercheur, scénariste pour la télévision, il fait partie du gouvernement français sans être un élu du peuple. « J'ai des lecteurs, pas des électeurs», aime-t-il préciser.

Né en 1957, dans la banlieue de Lyon, Azouz Begag, enfant de l'immigration algérienne, a vécu dans un bidonville durant les dix premières années de sa vie. Ses parents avaient rejoint la France pour trouver du travail. Ils ne parlaient pas français et ne savaient ni lire ni écrire. Aujourd'hui il est le premier Ministre français issu de l'immigration maghrébine.

« Un jour un enfant à qui j'ai dit que j'étais né dans un bidonville a écarquillé les yeux devant moi et m'a dit: 'Tu es né dans un bidon d'huile? Comment tu en es sorti? '. Et je lui ai expliqué que c'était par l'école. J'ai trouvé comment ouvrir le bidon et je me suis échappé comme un génie. »

Apprendre pour surmonter les humiliations

C'est donc grâce à l'École de la République et à l'apprentissage de la langue qu'il considère comme « un passeport pour l'intégration » qu'il a pu « monter dans l'ascenseur social ». Une motivation, une hargne même, qui naquit des humiliations subies dans son enfance.

begag_01

La puissance de la langue pour déjouer la discrimination

Il se lance donc dans une véritable frénésie d'apprentissage: un bac en électrotechnique pour commencer, puis un doctorat en sciences économiques. Il deviendra chercheur au CNRS où il travaillera beaucoup sur les questions des difficultés des jeunes issus de l'immigration maghrébine et sur les questions de l'intégration et de l'identité. Il mène par ailleurs une carrière en tant que romancier,avec en 1986 la parution de son premier livre, Le Gone du Chaâba, dans lequel il raconte son enfance.

begag_02

L'arabe qui cache la forêt

Azouz Begag sera même fait Chevalier de la Légion d'honneur!Mais si il est devenu un emblème pour une génération de jeunes issus de l'immigration, il refuse toutefois d'être, selon ses termes « l'arabe qui chache la fôret ».

begag_03

Place à la richesse de la diversité

Devenu aujourd'hui ministre, il continue le combat pour la diversité, pour « une France des couleurs », à travers des actions très concrètes de sensibilisation des entreprises, du grand public et du monde politique. Rappelons qu'il s'est opposé à Nicolas Sarkozy, un collègue de gouvernement, sur les mots utilisés lors de la récente crise des banlieues: racaille, nettoyage au Karcher... Il s'agit donc non seulement d'un combat culturel mais aussi politique.

begag_04
Extrait 1

begag_05
Extrait 2

begag_06
Extrait 3

Cette révolte des gens qui disent non

Dans sa chambre, Azouz Begag garde deux photos qui ne l'ont jamais quitté depuis son enfance et qui sont emblématiques pour lui.

« La première a été prise aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968. C'est sur un podium. Il y a trois places. Les deux Noirs américains qui viennent de gagner ont le poing levé avec des gants noirs. C'était une telle puissance pour moi de voir que des américains noirs en 1968 - Martin Luther King venait d'être assassiné - au moment de l'hymne national américain, bafouent cet hymne en disant non à la ségrégation des Noirs aux Etats-Unis. J'en ai une autre aussi du boxeur Cassius Clay, Mohamed Ali. Lui, dans la même période aussi, ça m'avait beaucoup troublé, disait 'moi je ne vais pas faire la guerre au Vietnam. Pourquoi irais-je tuer des vietnamiens dont je n'ai jamais entendu parler alors qu'il y a tellement de mes frères Noirs américains qui sont dans les situations dramatiques, dans les ghettos pouris de toutes les grandes villes américaines?'. Cela m'a vraiment marqué cette révolte des gens qui disent non, de ces hommes révoltés qui tout d'un coup se lèvent et disent non.»

Bibliographie sélective parmi 40 livres écrits:

  • Le Gone du Chaäba (1986)
  • Béni ou le Paradis Privé (1989)
  • Les Chiens aussi (1995)
  • Tranches de vie (1998)
  • Le marteau pique-coeur (2004).

Remerciements:

Nous tenons à remercier le Département des Affaires économiques de la Province de Luxembourg pour cette belle initiative et pour leur autorisation de diffuser quelques extraits de cette conférence.