header_champ_socio_economique

Danièle Linhart : Travailler sans les autresLa lecture du livre « Travailler sans les autres ? » de Danièle Linhart (Paris, Gallimard, 2009) prolonge utilement celle de « Perte d’emploi, perte de soi » (voir la présentation de cet autre livre dans le même dossier). C’est qu’il s’agit pour l’auteure de faire le point sur un ensemble d’enquêtes réalisées à l’écoute de diverses situations de travail. Situations de travail en milieu privé (ainsi au sein de collectifs d’ouvrières d’abattoirs) comme en milieu public (comme La Poste française), ce qui permettra à l’auteure de croiser les analyses en observant un étonnant chassé-croisé.

 

« Changer le monde du travail, accorder à chacun davantage d'autonomie, de reconnaissance matérielle et symbolique, voilà qui semble faire l'unanimité. Pourtant, comme le montrent les enquêtes sociologiques, la « modernisation du travail » ne va pas dans ce sens : sentiment d'abandon, d’isolement, de précarité, peur de ne pas y arriver, méfiance à l’égard des autres, tout concourt en réalité à dénaturer le travail. La société tout entière en est affectée.

Symbole de cette modernisation en mauvaise passe, le chassé croisé entre secteur public et privé : le management s’acharne, sans y parvenir, à importer au sein des entreprises privées le sens de l’engagement et la loyauté des agents du service public, alors même que celui-ci subit une attaque en règle de ces mêmes valeurs sous les coups de boutoir de la logique gestionnaire.

C’est à l’analyse du devenir tourmenté du travail dans notre société que se risque ce livre. » (quatrième de couverture).

Nous avons rencontré pour vous Danièle Linhart. Vous pouvez lire dans le document ci-joint la transcription de cet entretien autour de « Travailler sans les autres ? »

Partager