"Quelle est l'importance du tissu associatif dans l'exercice de la citoyenneté ?"

Pour répondre à cette question, nous pourrions dire que c'est la relation entre associations, mouvements de résistance et de lutte culturelle et médias qui aurait la capacité (et donc pourrait revendiquer la prérogative) de « faire pénétrer les demandes sociales dans le champ politique », ce qui aurait comme utilité de reconstruire une démocratie qui n'a que trop tendance à fonctionner comme un « marché politique »

Dans cette voie, on est conduit à explorer trois questions :

  • le terme « tissu » convient-il dans ce contexte ? ;
  • en quoi le champ politique est-il éventuellement trop peu ouvert aux demandes sociales et comment les associations peuvent-elles pallier cette insuffisance ? ;
  • pourquoi la démocratie a-t-elle besoin d'être reconstruite ?
Publié dans dans le magazine mensuel du CAL, Espace de liberté ; janvier 2014, n°425 pp 14 à 17 - les magazines sont accessibles à l'adresse suivante : www.laicite.be/eshop/espace_de_libertes.

Partager