header_champ_politique


Dans son n° de décembre, l'Agenda interculturel (CBAI) se penche sur la prévention du radicalisme violent, et plus spécifiquement sur les méthodes de prévention basées sur le soupçon du danger. Nous avons été sollicités à propos de la question de la levée du secret professionnel pour prévenir le radicalisme.

Nous avons choisi d'analyser la fin de non-recevoir que le gouvernement a opposé aux critiques, nombreuses, des adversaires de ce projet de loi.
L'hypothèse que nous voulons défendre en la matière est que nous avons affaire à un exemple de ce que Félix Guattari appelait l'anti-production, à savoir la répression de la liberté des individus et des groupes dans leur construction en tant que sujets de leur existence.
L'évolution du rôle de l'Etat aux Etats-Unis, décrite par Loïc Wacquant et hélas modèle international, nous indique ainsi comment on peut ou voudrait faire des travailleurs sociaux des agents de détection.

Paru dans l’Agenda interculturel n° 338 de décembre 2017,
« Comment prévenir le radicalisme violent »
http://www.cbai.be/?pageid=57&idrevue=210

Partager