header_champ_politique


La place du travail dans la société et les positionnements qui sont pris à ce propos font l'objet aujourd'hui de fortes controverses. Dans celles-ci, la gauche fait l'objet d'attaques des plus paradoxales : à la fois, elle défendrait le travail dans un combat obsolète, et elle aurait perdu le sens de la valeur travail. Cette confusion demandait une tentative de clarification, à laquelle se livrent ici Philippe Mahoux et Jean Blairon.

Si l'on pense les situations de travail, à l'instar de Pierre Bourdieu, comme se trouvant entre deux limites (le travail forcé et le travail scholastique, quasi ludique), et si l'on introduit un point de vue collectif sur la question du travail (ce qui est de moins en moins la tendance), on peut mieux percevoir les types de situations qui se présentent et les types de luttes qui les caractérisent. Cette analyse nous permet d'identifier quels enjeux la gauche serait susceptible de porter en matière de travail, pendant que d'aucuns en prônent la disparition, ou, au nom d'une reconnaissance méritocratique, l'idéalisent et renforcent ainsi les possibilités d'exploitation ou d'aliénation.

 *Pour un meilleur accès : lire ou imprimer à partir du lecteur 'Adobe' plutôt que de votre 'navigateur'
Adobe Reader est un programme gratuit téléchargeable à l'adresse suivante: http://get.adobe.com/fr/reader/

Partager