header_champ_politique


Le 23 septembre 2016, le Centre d'Education Populaire André Genot (CEPAG) organisait un colloque sur le thème de « L'évaluation au travail. Efficace... pour qui, pour quoi ? ».
Il s'agissait de « faire le point sur l'évaluation et sa place dans les nouveaux modes d'organisation du travail, particulièrement dans les services publics et le secteur non-marchand ». La contribution demandée à Jean Blairon était de permettre de « réfléchir ensemble aux conséquences de la généralisation de ces pratiques sur notre modèle démocratique et ses valeurs ».

Il commence dès lors par décrire de quels combats fondateurs est issu le modèle démocratique afin de situer dans quel périmètre il entend parler d'évaluation. Ce cadre étant posé, il se réfère aux apports de l'analyse institutionnelle pour expliquer la confusion – voire l'inversion – qui s'est installée entre les notions d'évaluation et de contrôle et les effets redoutables de ce brouillage pour la démocratie.

 *Pour un meilleur accès : lire ou imprimer à partir du lecteur 'Adobe' plutôt que de votre 'navigateur'
Adobe Reader est un programme gratuit téléchargeable à l'adresse suivante: http://get.adobe.com/fr/reader/

Partager