header_champ_politique


Après les deux journées de grève des 6 et 7 janvier, qui ont fait couler beaucoup d'encre, la SNCB est toujours face aux mêmes incertitudes quant à l'avenir. Avenir qui ne semble devoir advenir, selon la ministre de tutelle, que par sa « modernisation ».

Les services publics sont depuis des années la cible de cette modernisation sanctifiée, que le néo-libéralisme présente comme l'unique issue pour sortir de la « crise ».

Jean Blairon et Emile Servais analysent ici, au travers de ce que vit la SNCB, ce qui relève, en réalité, d'un pouvoir total. Ils tentent d'éclairer les rhétoriques qui en permettent l'institution et qui contribuent à détruire le social comme univers de référence.

Lire aussi la carte blanche collective parue dans Le Soir du 4 janvier 2016 :« Pour une autre politique des chemins de fer en Belgique ». Elle est accessible en ligne sur le site de la CGSP (http://issuu.com/cgsp_wallonne/docs/pour_une_autre_politique_des_chemin/3?e=0)
et sur le site du MOC (http://www.moc-site.be/index.php/presse/cartes-blanches/563-pour-une-autre-politique-des-chemins-de-fer-en-belgique).
Revoir la vidéo de vœux de RTA, centrée sur la SNCB http://www.intermag.be/images/stories/illus_newsletters/RTAVoeux/RTA2016.html.

 *Pour un meilleur accès : lire ou imprimer à partir du lecteur 'Adobe' plutôt que de votre 'navigateur'
Adobe Reader est un programme gratuit téléchargeable à l'adresse suivante: http://get.adobe.com/fr/reader/

Partager