header_champ_politique

Un projet de loi du gouvernement fédéral, annoncé fort hâtivement par les médias comme quasi adopté, vise à étendre le dispositif des sanctions administratives et à abaisser l'âge auquel elles pourraient être appliquées à 14 ans au lieu de 16. Ce projet a déjà fait réagir plusieurs institutions, comme le Délégué Général aux Droits de l'Enfant, le Conseil de la Jeunesse, la Ligue des Droits de l'Homme, etc.

Jean Blairon ajoute à ces argumentaires critiques une dimension « culturelle », en montrant que ce projet de loi va étendre un peu plus un fonctionnement chaotique qui n'aura rien à envier aux effets destructeurs de ce que Goffman a appelé en son temps « l'institution totale », et qui va frapper de plein fouet une catégorie de population - les jeunes - que son statut est sensé légalement protéger.

Partager