header_champ_mediatique


A l'approche des fêtes, voici le retour des émissions philanthropiques, dont Viva For Life, qui prépare à grand bruit sa troisième édition. Bien des annonceurs ont rejoint la caravane et rivalisent d'imagination pour titiller la mauvaise conscience du public et s'offrir de la publicité, en passant. C'est une de ces publicités, celle de Belfius, que Jean Blairon analyse ici.

C'est en effet un exemple de ce que l'écrivain Bernard Noël nomme la Sensure. Il a forgé ce terme à partir du mot censure, qui touche à la privation de parole. Pour lui, la sensure est la privation de sens, ce qui fait que dans notre société et spécialement dans les médias, on peut parler de tout puisque tout s'évanouit dans un brouillard de bruit et un brouillage de sens.

Vendredi 18 décembre, à l'occasion du démarrage de Viva For Life, Jean Blairon était l'invité de Canal C à propos de cette analyse, voici le lien vers la vidéo sur le site de Canal C : http://www.canalc.be/l-invite-jean-blairon-directeur-de-lasbl-rta/

Nous vous proposons un retour sur deux autres analyses dans Intermag.be pour approfondir la question :
«Viva for Life: risques et enjeux», par Jacqueline Fastrès, sortie en novembre 2014: www.intermag.be/487
«Pauvreté et médias- Vers une politique de la pitié, au détriment d'une politique de justice sociale?», par Jacqueline Fastrès et Jean Blairon, sortie en mars 2015: www.intermag.be/503

 *Pour un meilleur accès : lire ou imprimer à partir du lecteur 'Adobe' plutôt que de votre 'navigateur'
Adobe Reader est un programme gratuit téléchargeable à l'adresse suivante: http://get.adobe.com/fr/reader/

 

 

 

 

Partager