header_champ_mediatique

Licenciements massifs à Caterpillar, démission du ministre Vanackere, annonce et contre-annonce autour du « redressement » de la Wallonie face à la Flandre : trois occasions de communication très médiatisée autour de « crises » de natures diverses. Au départ de trois productions médiatiques sur ces sujets, Jean Blairon et Emile Servais proposent une analyse critique de l'obscénité de ces propos. Pour Marcuse, l'obscénité désigne plus l'impudence que l'impudeur ; mais dans le cas qui nous occupe, on est proche de l'idéologie du « tout au libertinage » cher à Sade, à cette différence près que le cœur de la question est économique et social et non sexuel.

Les « conseils en communication de crise » donné à Caterpillar par un professeur d'université, les fictions médiatiques construites de manière pseudo-judiciaire autour de « révélations » et de « fuites » menant à la démission d'un ministre, les commentaires d'un autre professeur d'université sur ce qui « handicape » la Wallonie, autant de « sorties » dignes de véritables libertins de l'économie exerçant sur la chose publique une magistrature immorale ?

Partager