header_champ_mediatique

Le 27 février dernier, l'émission-phare du dimanche midi sur RTL TVi, « Controverse », traitait de « l'affaire Alicia », cette petite fille bruxelloise gravement maltraitée par un ami de sa mère à qui celle-ci l'avait confiée. Le SAJ (Service d'aide à la jeunesse) de Bruxelles suivait cette situation.

L'émission fustige d'emblée le SAJ « Etait-ce prévisible? Le SAJ a-t-il souffert de dysfonctionnements? ». Ce type de traitement médiatique est typiquement celui que nous regrettons parce qu'il provoque des dégâts considérables, non seulement en termes d'image (un service qui produit un énorme travail, discret mais efficace, est mis sur la sellette sans aucune preuve), mais aussi en termes sociétaux, puisqu'il induit, par une accumulation de sophismes, une doxa très préoccupante. Cette analyse déconstruit l'émission pour en montrer les mécanismes.

Lire aussi

Sur les logiques de plateau en télévision et leurs conséquences

Partager