header_aide_a_la_jeunesse


On considère que les institutions sont des « êtres moraux » qui se placent au-dessus des intérêts en présence voire en conflit, prennent du recul par rapport aux passions et affects, arbitrent dans la diversité contradictoire des points de vue, décident en référence, le plus souvent, à des procédures qui garantissent le caractère équitable de la position qui est adoptée, du choix qui est opéré, etc.

Or, Luc Boltanski remarque que ces « êtres moraux » sont de fait composés d'êtres de chair, qui, même officiellement mandatés et autorisés, ne sont pas à l'abri du risque de se référer à leurs propres intérêts, références, voire d'être prisonniers de leurs propres passions.

Sur quoi s'appuyer pour mieux pouvoir « se placer au-dessus de la mêlée » ?

Un exemple autour du travail des agents du Service de Protection Judiciaire de Liège, qui ont réalisé une réflexion en profondeur sur les rapports (l'étude sociale, l'investigation sociale, le rapport de surveillance, ...) qu'ils ont à produire dans le contexte du suivi social des mineurs délinquants.

 *Pour un meilleur accès : lire ou imprimer à partir du lecteur 'Adobe' plutôt que de votre 'navigateur'
Adobe Reader est un programme gratuit téléchargeable à l'adresse suivante: http://get.adobe.com/fr/reader/

 

 

 

 

 

 

Partager