header_aide_a_la_jeunesse

Le décret qui régit les Centres de jeunes, dont la mission est de former des " citoyens responsables, actifs et critiques ", prévoit une participation des jeunes de moins de 26 ans aux instances, à hauteur d'un tiers des administrateurs. Louable dans son effort d'homologie entre la manière de procéder avec les bénéficiaires et celle de faire fonctionner l'institution, cette mesure n'est cependant pas sans ambiguïté.

Jean Blairon interroge ici les conditions d'effectivité d'une réelle participation des jeunes.

Partager