header_aide_a_la_jeunesse

Répression, protection du jeune, protection de la société, responsabilisation, éducation, pédagogie ou thérapie, autant d'objectifs assumés diversement par les différents acteurs de la chaîne judiciaire. Mais en fonction de quels critères décident-ils de privilégier tel ou tel axe de travail? Quelle cohérence peuvent-ils installer entre leurs interventions? Comment les jeunes vivent-ils l'autorité des intervenants, leur rôle préventif, éducatif ou répressif?

Le panel

  • Thierry Lebrun, psychiatre, directeur de la Petite Maison (Chastres).
  • Jean-Paul Favier, juge de la jeunesse (Tournai).
  • Marie-Claude Crollen, directrice de l'IPPJ de Braine-le-Château.
  • François Vanneste, responsable du Sairso (COE Bruxelles).
  • Laurent Dumoulin, responsable du JET (SPEP Tournai).
  • Philippon Toussaint directeur de Dynamo (AMO Bruxelles).
  • Didier Nyssen, préfet de l'Athénée de Welkenraedt.
  • Sylvie Vanhoenacker, assistante de police, section jeunesse (Mouscron).

Partager