header_aide_a_la_jeunesse

La polysémie de la formule choisie comme titre du projet interpelle : on peut y entendre à la fois le caractère essentiel de l'éducation (« l'éducation, c'est capital ») et une prise de distance, produite par la connotation « peine capitale » ( l'éducation s'apparente alors à une condamnation « où il s'agit de la tête ou de la vie » , comme l'énonce Littré).

Cette analyse met en avant le double sens du système éducatif et en examine les composantes :

  • une dimension d'investissement, elle même sujette à interprétations variables;
  • une dimension de poids et d'éjection qui exerce un effet de destin sur les trajectoires et produit des inégalités.

A cela s'ajoutent les relations ambivalentes des autres acteurs de l'éducation à l'école, et la double contrainte qui frappe les institutions scolaires.

Ce processus de consultation vise donc à permettre l'expression du vécu des acteurs à propos du double sens du système et de ses effets paradoxaux.

Partager