header_aide_a_la_jeunesse

Cette première journée proposait une réflexion sur le rythme et la temporalité des interventions en matière de prise en charge des mineurs délinquants. La chaîne de la justice des mineurs comprend en effet de nombreux protagonistes (police, parquet, juge, avocat, SPJ, services de l'aide à la jeunesse...) avec des logiques d'action et des rythmes d'interventions qui leur sont propres et qui ne sont pas toujours évidents à concilier.

Le panel

  • Yves Cartuyvels, Doyen de la Faculté de Droit des F.U. Saint-Louis.
  • Eric Desoil, inspecteur principal de police, section moeurs et jeunesse, zone de la Haute Senne.
  • Yves Scieur, président du Tribunal de première instance de Marche.
  • Frédéric Van Leeuw, substitut du Procureur du Roi de Bruxelles.
  • Régine Masquelier, directrice pédagogique du CRES à Mons.
  • Pierre Hannecart, directeur du SPJ de Liège.
  • Jean-Vincent Couck, directeur pédagogique au centre De Grubbe (Everberg).

Partager