header_champ_culturel

Nous avons largement fait écho dans Intermag aux thèses défendues par Alain Touraine dans son dernier ouvrage Un nouveau paradigme pour comprendre le monde d’aujourd’hui.
Selon l’auteur, les changements observables dans les sociétés contemporaines nous obligent à modifier le regard que nous portons sur elles : nous devons désormais adopter un paradigme non social pour comprendre le monde dans lequel nous vivons.

En filigrane de ce raisonnement se trouve posée la question d’une redéfinition des mouvements sociaux, puisque le conflit structuré et structurant mené par la classe ouvrière contre le patronat s’inscrivait pleinement dans un paradigme social.

Alain Touraine a souvent posé la question de savoir si l’on pouvait repérer l’émergence d’un nouveau conflit central dans la société globalisée qui est la nôtre (et qu’il a souvent appelée société programmée pour en indiquer le mode de pouvoir) et il a défendu l’hypothèse que ce conflit portait sur la défense de la liberté du sujet personnel.

Nous voudrions dans ce texte tenter de voir à quelles luttes concrètes correspond éventuellement ce conflit central – et donc voir si l’on peut définir au moins partiellement quels sont les objets de ces luttes, leur nature, leurs protagonistes, leurs modalités.

Partager