header_champ_culturel

Les récents travaux d’Alain Touraine défendent la thèse que le monde d’aujourd’hui ne se comprend réellement qu’en le référant à un paradigme culturel. Son dernier ouvrage, consacré à l’analyse comparée des propos tenus par différents groupes de femmes, présente leur monde à partir d’un titre à double entente: Le monde des femmes souhaite rendre raison de la « condition » féminine à partir d’une lecture paradigmatique nouvelle ; le titre laisse aussi entendre que nous entrons dans un monde où la « culture » féminine constitue un apport décisif, en termes de questions comme de manières d’agir ou de vivre ensemble.

Ces travaux ont le mérite majeur d’attirer notre attention à la fois sur l’importance de nouvelles questions « sociétales » et sur des manières appropriées de les poser et de les raisonner.

Nous avons cependant souhaité, pour ce qui nous concerne, soutenir l’idée qu’il ne faudrait pas glisser de là à une pensée de la succession, qui reviendrait somme toute à ne donner une légitimité qu’aux questions culturelles, qu’aux acteurs qui les soutiennent, qu’au paradigme qui y correspond.
A cet effet, nous avons proposé2 de ne pas coupler automatiquement les niveaux d’analyse qui concernent la question du paradigme, les problèmes sociétaux, les agences et les acteurs concernés par cette manière de produire la société.

Nous comptons proposer un complément à ce travail en effectuant un raisonnement similaire à propos des objets et acquis des luttes, des moyens mobilisés par celles-ci, des enjeux qui les traversent.

En partant de ce point de vue, nous pensons être ramenés à la même conclusion que dans notre contribution précédente : l’impérieuse nécessité d’articuler, sur pied d’égalité, les questions (et les lectures) sociales et culturelles, compte tenu du fait qu’il ne s’agit pas ici de spéculation théoriques, mais bien de luttes et d’alliances concrètes, nous posant à tous des questions stratégiques qui appellent des réponses effectives et des engagements qui peuvent paraître inédits aujourd’hui, malheureusement.

Nous nous appuierons pour tenter cette démonstration (en quelque sorte dans un argumentaire « a fortiori ») sur la question présentée par Alain Touraine lui-même comme relevant typiquement du paradigme culturel : les luttes menées par les femmes pour la reconnaissance de leurs droits.

Partager