header_champ_culturel

Qu'est-ce qui motive les jeunes dans le choix de leurs loisirs et quels sont leurs besoins en la matière ? Analyse des résultats de deux enquêtes menées sur ce thème par les CAAJ de Huy et d'Arlon, souhaitant ainsi mieux définir des politiques de prévention pertinentes pour la jeunesse.

Introduction

Insatisfaits, les jeunes ? Abandonnés à eux-mêmes, manquant cruellement d’activités, et dès lors, traînant d ans la rue, rongeant leur frein en attendant que les politiques veuillent bien s’apercevoir qu’ils existent en leur créant des «activités» sur mesure?

Voilà bien le type de question plutôt «bateau», comme on dit, auquel des CAAJ, non sans courage, parce que justement c’était tellement «bateau», se sont attaqués, dans le cadre de leurs missions de recueil de la parole des jeunes. A Huy et à Arlon, des commissions se sont penchées sur la question, avec candeur et pugnacité à la fois. Sans arrière-pensées, sans grands moyens, mais avec la volonté de remplir cette mission particulièrement difficile, et particulièrement floue: recueillir l’avis des jeunes sur les questions qui les concernent afin de construire des politiques de prévention locales. Dans les deux cas, le choix s’est porté sur une méthode d’enquête statistique. Dans les deux cas, le choix des loisirs comme objet d’investigation s’est imposé parce que commun à tous les jeunes, de tous âges et de toutes conditions sociales. Et aussi, parce que c’était une bonne manière de tester ce métier de « recueilleur » de parole des jeunes, sur un sujet pertinent, mais pas trop sensible. Une manière de s’immerger sans s’attaquer directement à des sujets plus graves, réputés plus difficiles. Pour autant, la porte d’entrée n’était pas si insignifiante.

Partager