header_champ_culturel

Evaluation du dispositif «Dérapages» proposé par la Compagnie Arsenic en partenariat avec le Centre d'Action Laïque, Présence et Action Culturelles (PAC), le Mouvement Ouvrier Chrétien (CIEP) et les Territoires de la Mémoire.

Première partie: une propédeutique de la réalité
Deuxième partie: une lecture sociale et sociologique du dispositif Dérapages

Nous avions publié l'année dernière une analyse proposant une stratégie d'évaluation pour une action culturelle comme celle qui est évoquée ici (analyse reprise en annexe 1). Nous avons mené une partie du travail défini dans ce protocole ; il concerne l'étude critique de la dimension dramaturgique qui est supposée incarner le projet d'éducation permanente que s'est défini la compagnie. En 2008, nous avons mené à son terme une deuxième partie du projet : la confrontation des évaluations réalisées par chacun des partenaires de l'action (dimension sociale du dispositif).

Le pièce "Dérapages"  créée en 2007 par la compagnie Arsenic a fait l'objet d'une tournée de 9 mois et a touché entre 15000 et 20000 spectateurs. C'était un projet d'envergure : la thématique de l'extrême droite n'est pas facile à traiter, il y avait le souci d'aller chercher un public peu concerné par le théâtre, des animations avec le public ont été mises en place en amont et en aval de la pièce etc.

L'évaluation des aspects scénographiques et artistiques du projet vous sont proposés dans la première partie. La deuxième partie permet de déterminer les conditions de la cohérence et la pertinence du projet

Partager