header_champ_associatif

Lorsque l'on prend acte de l'émergence de formes nouvelles d'action collective et d'engagement, le constat est souvent partiellement grevé d'un implicite de succession obligée (les nouvelles devraient prendre le relais, voire remplacer les anciennes) et d'une manière de jugement de valeur: les expérimentations nouvelles seraient créditées de plus de légitimité que les traditionnelles, suspectées d'avoir perdu tout ou partie de la leur. L'éducation populaire est-elle soumise à ce même schéma?

Cette analyse souhaite fournir quelques repères analytiques pour permettre à chacun un recul réflexif sur cette question de la succession, de la légitimité et de l'obsolescence. Elle pose cinq questions pour analyser les formes de mobilisation. Et pour les éclairer, elle fait retour sur quatre propositions pour des mobilisations légitimes: celles avancées par Alain Touraine, Michel Callon, Pierre Bourdieu et Félix Guattari. Aucune ne fait l'impasse sur la dimension sociale, et toutes accordent une grande importance au capital culturel. Les expériences mobilisatrices gagneraient à travailler sur les modes de conjugaison de diverses formes de légitimité.

Analyse parue dans le périodique trimestriel Bruxelles Laïque Echos n°73, "démocratie cherche dignité", 2è trimestre 2011, pp. 17-21.

Partager